dérives & notes sur les dispositifs scéniques Travel process I, II, III by Elvire Bastendorff
20 pages quadrichromie, édition limitée 500 ex., format 14,8 x 14,8, 2010

Inspiré par le récit de voyage du naturaliste Charles Darwin à bord du Beagle (1831–1836), ce trio de variations présentées en trois lieux différents, s’appuie sur un dispositif audiovisuel spécifique conçu pour la danse. Le présent livret regroupe une sélection des recherches graphiques qui ont accompagné la création des pièces de 2009 à 2010.
TRAVEL PROCESS I (2009) – A partir de fragments de textes choisis dans le récit de l’expédition du naturaliste sont évoqués simultanément les processus du voyage et ceux d’une pensée scientifique. La traversée et l’appropriation du texte sont activées par un binôme de danseurs, contraints d’inventer leur équilibre dans les turbulences des rencontres. A travers des mots, des sons, des corps et des images se trament, en filigrane, les découvertes de Charles Darwin.
TRAVEL PROCESS II (2009) – Dans le cadre d’un dispositif d’installation, devenu plateau de travail et architecture pour la danse, un ensemble sonore et visuel se déploie sur 400 m2. Prenant en compte à la fois l’espace particulier du lieu de présentation et les codes de la cartographie, une esthétique “deux-en-un” joue des lignes horizontales, verticales et circulaires. Là, deux danseurs exécutent une partie chorégraphiée faite d’actions et de moments dansés.
A la fin des représentations, l’installation a été ouverte au public, en l’état, complétée par la diffusion sur écran d’une captation vidéo de la pièce.
TRAVEL PROCESS III (2010) – Pièce chorégraphique construite sur les dérives et déplacements d’une danseuse soliste dans le jardin du cloître de l’Abbaye de Neumünster, source d’inspiration d’un dispositif audiovisuel. Combinant actions dansées, projections vidéo et création sonore, Travel process III déploie – passant du plein air à une grande chambre obscure à huis clos – une vision composite et ¨composée¨ du voyage de Darwin.